Publié le
1/2/2024

La Leishmaniose, une maladie mortelle endémique

La Leishmaniose canine : Une maladie mortelle

La leishmaniose canine est une maladie grave causée par des parasites du genre Leishmania et transmise par le phlébotome. Elle affecte les chiens et, dans certains rares cas, peut également toucher les humains. Cette maladie est principalement présente dans les régions chaudes et tempérées du monde, avec une incidence élevée dans le bassin méditerranéen, en Amérique du Sud et en Asie. L’Occitanie est particulièrement touchée.

Transmission de la maladie

La leishmaniose canine est principalement transmise par la piqûre d’un petit insecte hématophage appelé phlébotome. Lorsqu’un phlébotome infecté pique un chien, il transmet les parasites Leishmania dans le sang de l’animal. Ces parasites envahissent ensuite les cellules du système immunitaire du chien, provoquant une infection.

Symptômes de la Leishmaniose canine

Les symptômes de la leishmaniose canine varient en fonction de la gravité de l’infection et de la réponse immunitaire du chien. En effet, tous les chiens ne sont égaux face à la maladie et ils ont chacun une capacité différente à lutter contre cette infection.

Les symptômes courants de la maladie comprennent :

1. Lésions cutanées : les chiens infectés peuvent développer des ulcères cutanés, des croûtes, et une perte de poils. Les griffes ont une pousse accélérée. Les plaies cicatrisent mal.

2. Perte de poids et faiblesse : la maladie peut entraîner une perte d’appétit, de l’apathie et une perte de poids.

3. Problèmes articulaires : des boiteries et des douleurs articulaires peuvent survenir.

4. Saignements : des saignements de nez, des saignements gastro-intestinaux, et des problèmes de coagulation sont des symptômes plus graves.

5. Dommages aux organes internes : dans les cas les plus graves, les parasites peuvent envahir les organes internes, tels que le foie, la rate, les reins, la moelle osseuse, les nœuds lymphatiques, le cœur…

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la leishmaniose canine repose sur des tests sanguins spécifiques qui détectent la présence des parasites. Des prélèvements autres (nœuds lymphatiques, moelle osseuse, peau,…) peuvent révéler la maladie.

Le traitement peut être difficile et varie en fonction de la gravité de l’infection. Il consiste souvent en des médicaments antiparasitaires, des soins de soutien, et des mesures pour renforcer le système immunitaire du chien.

Dans tous les cas, la maladie est incurable, malgré les traitements. Le but est d’aider le chien à combattre l’infection au maximum et de la maintenir sous cloche autant que possible.
Malheureusement, dans certains cas, malgré tous les efforts entrepris, si l’infection est trop forte ou si le chien a une mauvaise réponse individuelle pour lutter contre les parasites, la dégradation peut être très rapide.

Heureusement dans la majorité des cas, l’animal arrive à être stabilisé pendant une longue période.
Des contrôles annuels à vie restent nécessaires.

Prévention de la Leishmaniose canine

La meilleure approche pour protéger les chiens contre la leishmaniose consiste à prévenir les piqûres de phlébotomes. Cela peut être fait en utilisant des colliers et des produits répulsifs, en gardant les chiens à l’intérieur pendant les heures de plus grande activité des phlébotomes, et en réduisant les habitats favorables à ces insectes.

Le vaccin
actuellement sur le marché (en une seule injection, à partir de 6 mois) protège selon le fabricant à 72%… Il est fortement conseillé en prévention, en complément des méthodes répulsives.

Conclusion

La leishmaniose canine est une maladie sérieuse qui peut avoir des conséquences graves pour la santé des chiens. La prévention joue un rôle clé dans la réduction du risque d’infection. Si vous vivez dans une région où la leishmaniose est prévalente, il est essentiel de prendre des mesures pour protéger votre animal de compagnie.

https://www.esccap.fr/maladies-vectorielles/leishmaniose.html

https://www.leishvet.org/leishmaniose-canine-et-feline/